Association agréée Éducation populaire et Environnement au cœur de l’Économie Sociale et Solidaire
20 chantiers d’insertion, 65 salariés permanents, 464 salariés en contrat d'insertion et 7,5 Millions € de budget

Nos définitions

L’ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

• Une économie de solidarité et de changement.

L’économie sociale et solidaire s’appuie sur les valeurs d’une gouvernance démocratique, une gestion éthique, une mobilisation citoyenne et un développement ancré dans les territoires.

• Un mouvement social.
L’ESS est un modèle d’économie alternatif. Elle vise une transformation sociale, écologique et démocratique de la société par son projet d’intérêt collectif et son fonctionnement incluant un statut spécifique (association, coopérative, fondation ou mutuelle). Les acteurs de l’ESS constituent un mouvement politique et social, force de propositions de changement social.

• Un développement local, durable et solidaire.
Les entreprises de l’ESS ont comme but premier de répondre à un besoin de solidarité, d’entraide, d’éducation, d’insertion professionnelle, d’emploi, de soins aux personnes handicapées ou âgées.

• Une réalité économique.

L’ESS représente 13 000 employeurs en Bretagne comme en Pays de la Loire et près de 300 000 salariés sur l’ensemble des 2 régions soit 13% de l’emploi (hors fonction publique).

L’ÉDUCATION POPULAIRE

• C’est un courant d’idées qui milite pour une diffusion de la connaissance au plus grand nombre. Il vise le développement, l’épanouissement de l’individu et lui permet de trouver sa place dans la société. Le courant a une dimension humaniste.

• C’est un projet de démocratisation de l’accès aux savoirs par une pédagogie adaptée, favorisant la créativité. L’éducation populaire a également une dimension socio-culturelle. Son but premier est de former des individus actifs et responsables à la prise d’initiative citoyenne.

• C’est l’éducation à la société sur des temps de loisirs, non encadrés par des structures traditionnelles comme l’école ou la famille. Cependant, elle reste un complément à l’enseignement formel.

• C’est l’apprentissage de la culture au sens large, à égale dignité. L’éducation de chacun, et développe un apprentissage construit collectivement.

Evaluez cet article